Peu d'informations révélées sur la fièvre de la vallée chez les chiens

La définition de la fièvre de la vallée chez les chiens 

La fièvre de la vallée chez les chiens est une maladie pour la plupart inconnue en Europe, car c'est une maladie qui survient principalement dans certaines parties de l'Amérique - du nom des vallées où on la trouve souvent. Le nom propre de la fièvre de la vallée canine est la coccidioïdomycose qui survient lorsqu'une infection par le champignon Coccidiodes immitis se produit. 

Mais quels sont les symptômes de la fièvre de la vallée chez les chiens et comment les traitez-vous ? Continuez à lire pour en savoir plus! 

Chien carlin noir mignon

Signes et symptômes de la fièvre de la vallée canine

La fièvre de la vallée est fréquente chez l'homme mais est également présente dans certains cas chez les bovins, les chevaux, les tigres et même certains mammifères marins. Les chiens semblent encore plus sensibles que la plupart, peut-être parce qu'ils reniflent le sol et inhalent ainsi des spores de champignons en grande quantité. 

Une fois à l'intérieur des poumons, les spores du champignon de la fièvre de la vallée se développeront en sphérules. Chez un chien en bonne santé, cela ne devrait pas causer trop de problèmes, car le système immunitaire détruira les sphérules en les enfermant. Dans ces cas, les symptômes de la fièvre de la vallée seront souvent légers et certains propriétaires peuvent même ne pas le remarquer. 

Cependant, la sphérule peut continuer à croître en raison d'autres comorbidités si le chien souffre d'un système immunitaire affaibli. Finalement, ils éclateront et libéreront plus de spores qui peuvent se propager dans les poumons et dans le corps, déclenchant un cycle horrible chez le chien. 

Les principaux symptômes de la fièvre de la vallée chez les chiens se concentrent souvent autour des poumons. Les symptômes dans ces cas incluent généralement une sécheresse tousser, fièvre, hyporexie (manque d'appétit) et léthargie (fatigue).  

Lorsque le champignon se propage, il devient disséminé. Ici en particulier, les articulations ont tendance à être touchées, c'est pourquoi la fièvre de la vallée chez les chiens apparaît dans certains cas comme des membres et des boiteries. Dans les cas graves, il peut également se produire sous forme de lésions cutanées de la fièvre de la vallée sur le chien. 

Le taux de survie à la fièvre de la vallée chez les chiens

Il est peu probable qu'un chien jeune et en bonne santé meure à cause de la fièvre de la vallée. Comme mentionné, le système immunitaire contrôlera et limitera la propagation du champignon. Cependant, un chien très jeune ou âgé ou un chien dont le système immunitaire est affaibli peut souffrir d'une maladie grave et peut, dans certains cas, mourir à cause d'un champignon ou d'infections secondaires. 

Cependant, une fois traités de manière appropriée, la plupart des chiens se remettront de la maladie. Si vous soupçonnez que votre chien souffre de la fièvre de la vallée, vous devez contacter immédiatement votre vétérinaire. 

Comment les vétérinaires testent-ils la fièvre de la vallée canine ?

Supposons que vous viviez dans une région où règne la fièvre des vallées ; votre vétérinaire est probablement familier avec la condition. Si votre chien présente des symptômes classiques de la fièvre de la vallée, votre vétérinaire procédera probablement à un examen clinique approfondi et recommandera des tests de diagnostic.

Heureusement, un test spécifique de la fièvre de la vallée pour les chiens existe et est un test de titre. Le test de titre détermine si votre chien a des anticorps contre la fièvre de la vallée. Les anticorps sont de petites protéines immunitaires montrant une exposition plus précoce au champignon. 

Si votre chien présente des symptômes graves, votre vétérinaire peut également recommander des tests supplémentaires, y compris des tests sanguins et radiographies

Même si vous ne vivez pas dans une région où la fièvre de la vallée est répandue, il est crucial d'informer votre vétérinaire si vous avez voyagé dans une région où le champignon existe. 

Chien papillon voyageant en voiture

Comment c'est traité

Si votre chien est exposé au champignon et présente des symptômes, il existe heureusement des options de traitement contre la fièvre de la vallée pour que votre vétérinaire puisse aider votre chien. Actuellement, le traitement le plus courant est un traitement prolongé avec des médicaments antifongiques. 

Le plus souvent, le médicament antifongique prescrit est soit le kétoconazole, l'itraconazole ou le fluconazole pour les chiens. Le traitement est prolongé, mais la plupart des chiens devraient se sentir mieux dans les 1 à 2 semaines suivant le traitement initial. 

Certains soins de soutien peuvent être nécessaires selon la gravité de l'infection, y compris le liquide intraveineux, l'oxygénothérapie et le soutien anti-inflammatoire. 

Le médicament antifongique comporte également des effets secondaires qui peuvent nécessiter une prise en charge avec un soutien supplémentaire, notamment des médicaments anti-nausée et des médicaments pour augmenter l'appétit. Des tests sanguins périodiques seront, dans la plupart des cas, également nécessaires pour surveiller la fonction hépatique et les comorbidités qui peuvent survenir.  

La fièvre de la vallée chez les chiens est-elle contagieuse ?

La fièvre de la vallée n'est pas contagieuse. Même en toussant, les spores ne peuvent pas se propager entre les animaux ou les personnes. Même avec plusieurs animaux atteints dans un ménage, il est peu probable qu'il se propage à d'autres personnes car la voie d'infection primaire se produit lors de l'inhalation de spores du sol. 

Comment les chiens attrapent-ils la fièvre de la vallée ?

Lorsque les chiens se promènent dans les zones sèches où vit le champignon de la coccidiose, ils reniflent le sol comme le font les chiens. Les champignons se développent dans le sol, et surtout les spores sont rapidement tourbillonnées avec l'air poussiéreux. Lorsque les chiens reniflent, ils inhalent rapidement de grandes quantités de spores, qui provoquent alors la fièvre de la vallée. 

Il est important de se rappeler qu'environ 70 % des chiens qui inhalent les spores ne présentent jamais de symptômes de fièvre de la vallée et peuvent même devenir immunisés contre la maladie par la suite. Cependant, certains chiens tomberont malades, c'est pourquoi il est essentiel de surveiller les symptômes si vous avez voyagé dans une région connue pour avoir la fièvre de la vallée.  

Où aux États-Unis trouve-t-on la fièvre de la vallée ?

Les chiens contractent principalement la fièvre de la vallée dans les régions sèches des États-Unis, y compris les basses régions désertiques de l'Arizona, Nouveau Mexique, Texas et la région centrale de la Californie. N'oubliez pas que les humains et les chiens peuvent contracter la maladie, il est donc essentiel de garder un œil sur vous et votre chien si vous voyagez dans l'une de ces régions ! 

Autres espèces sensibles à la fièvre de la vallée

L'infection par des spores de champignons peut survenir chez presque tous les mammifères et même certains poissons, bien que rare. Certains animaux, comme les bovins, restent souvent asymptomatiques, ce qui signifie qu'ils ne présentent aucun symptôme d'infection. Les autres animaux qui peuvent attraper la fièvre de la vallée comprennent les lamas et les alpagas, ainsi que les chevaux et les humains. 

Les grands singes et les singes sont très sensibles à la fièvre de la vallée, c'est pourquoi ceux-ci reçoivent souvent un traitement préventif s'ils vivent dans des zoos dans une zone connue pour avoir le champignon. 

Bien que plus nombreux, les chats rares peuvent également être infectés par la fièvre de la vallée. Chez les chats, le symptôme le plus courant de la maladie est les lésions cutanées. Ils toussent rarement ou présentent une boiterie, mais peuvent présenter des lésions ressemblant à des abcès qui suintent souvent un liquide jaune pâle ou rouge. Le diagnostic et le traitement de la fièvre de la vallée chez les chats sont souvent similaires au processus chez les chiens. 

Comment l'empêcher

De toute évidence, la meilleure façon de prévenir une infection par la fièvre de la vallée est de garder votre chien à l'écart des zones où les champignons sont connus pour être présents. Cependant, ce conseil n'est d'aucune utilité pour quiconque vit dans la région ou doit s'y rendre. Ou ceux d'entre nous qui aiment explorer le monde avec notre meilleur ami à nos côtés. 

Prévenir la fièvre de la vallée est difficile, mais il y a certaines choses que vous pouvez faire pour empêcher vos meilleurs amis d'être infectés. La meilleure chose que vous puissiez faire est de vous tenir à l'écart des zones avec beaucoup de sol sec ; le simple fait de les mettre en laisse et de les garder près de vous peut empêcher votre chien d'inhaler trop de spores. 

Aussi, si vous le pouvez, évitez de soulever trop de poussière. Empêcher les quantités excessives de poussière peut être bénéfique pour vous et votre ami à quatre pattes ! 

Enfin, gardez un œil sur les symptômes. Un diagnostic précoce et un traitement initial sont le meilleur moyen de s'assurer que la maladie ne progresse pas vers un état plus grave. 

De plus, il y a de bonnes nouvelles pour les propriétaires qui aimeraient parcourir les vallées sèches de l'Arizona ! Actuellement, un vaccin est en cours de test, ce qui pourrait s'avérer suffisant pour protéger nos amis à fourrure de la redoutable fièvre de la vallée. Les études les plus récentes montrent que les chiens vaccinés ne présentaient que peu ou pas de symptômes après l'infection lorsqu'ils étaient traités avec le vaccin ! Lisez notre article et apprenez-en plus sur Vaccin DHPP.

Chien regardant le vaccin

Pronostic et récupération

Tous les chiens infectés ne présentent pas les symptômes de la fièvre de la vallée une fois infectés par le champignon Coccidiodes ; environ 70% des chiens infectés restent asymptomatiques. Mais si votre chien le fait, la meilleure façon d'améliorer le pronostic est de consulter un vétérinaire le plus tôt possible. Si le champignon se dissémine, le pronostic s'aggravera inévitablement. 

Néanmoins, quel que soit le stade de la maladie, il existe des options de traitement qui, espérons-le, permettront à votre chien de sortir et d'explorer en un rien de temps ! 

Le mot est sorti !

Nous aimons tous explorer le monde avec nos meilleurs amis, et la randonnée à travers les belles vallées ne fait pas exception. Il y a cependant un petit ennemi sinistre présent dans les zones idylliques qui peut affecter nos chiens et même nous. 

Vous ne devez pas ignorer les dangers de la fièvre de la vallée, mais si vous surveillez les symptômes et consultez un vétérinaire si des symptômes apparaissent, vous devriez pouvoir continuer à vivre et à aimer les vallées poussiéreuses du sud !